29. juin 2019 13h – 30. juin 2019
Dreirosenanlage, Basel

Le week-end, vous trouverez des informations actuelles sur notre compte Twitter.

résistance
solidarité
auto-détermination

Nous ne voulons pas vivre dans un monde où les contrôles racistes sont courants. Nous ne voulons pas vivre dans un monde où les gens sont enfermés dans des camps d’asile fédéraux ou dans des prisons (d’expulsion). Nous ne voulons pas vivre dans un monde où un pas au-dessus d’une ligne tracée arbitrairement en emprisonne certains, tandis que d’autres traversent la même frontière après chaque période de vacances et chaque shopping sans aucun problème. Nous voulons plutôt vivre dans un monde où les gens sont libres de choisir où et comment ils veulent vivre.

En juin, nous prenons dans un manière autonome et ouvert une place disputée à Bâle et nous organisons des événements, des ateliers et des discussions. Un espace est créé pour la critique fondamentale de l’isolement et de l’exclusion, de l’emprisonnement et de l’expulsion, de la catégorisation des personnes et des structures racistes. Par l’information, la rencontre et l’échange, des pratiques résistantes doivent émerger.

Pour pouvoir faire quelque chose ensemble, il est important de se rencontrer. Venez, informez-vous et impliquez-vous!

Pour un monde de solidarité sans camps d’asile fédéraux, prisons du Bässlergut et frontières extérieures de l’UE.

Contre les camps d’asile fédéraux

Le système d’asile suisse est un système d’administration, de contrôle et de détention. C’est d’autant plus évident dans les nouveaux camps d’asile fédéraux dégradants. Défendons-nous par solidarité contre cette machine.

Pour le libre choix du lieu de vie – pour tous et partout!

Contre les prisons du Bässlergut

En Suisse, les migrante*s sont plus souvent condamnée*s à des peines d’emprisonnement plutôt qu’à des amendes, et les prisons d’expulsion sont construites uniquement pour elles*ils. La privation de liberté est un instrument du racisme d’État. Résistons à l’emprisonnement et à la déportation.

Pour un monde sans racisme et sans prisons.

Contre les frontières extérieures de l’UE

Depuis des années, les frontières extérieures européennes sont renforcées et militarisées avec le soutien de la Suisse, dans le seul but d’empêcher les gens de venir en Europe. Des milliers de personnes sont déjà mortes et des milliers d’autres tentent chaque jour de franchir les frontières. Défendons-nous contre l’isolement et les frontières.

La liberté de mouvement pour tous!